enfr
Follow me on TwitterFollow me on Facebook

Méfiez-vous des storyteller..

Extrait du livre écrit par Gérald Cohen « La mode comme observatoire du monde qui change » – L’Editeur – 19€

 

« Pour séduire ce public jeune, sans références, les agences de publicité travaillent la légitimité des marques et explorent leurs archives. Quand la marque n’a pas d’histoire, l’agence l’invente. On feint aujourd’hui de découvrir le storytelling. C’est pourtant une pratique vieille comme le monde. Comme en témoigne cette histoire que j’ai inventée pour mes clients afin de calmer leurs ardeurs.

« Sous sa tente dans le désert aride, un vieux Yéménite propose l’hospitalité à un pèlerin de passage. Le voyageur le félicite de la beauté du tapis sur lequel ils sont assis. Son vénérable hôte lui confie que ses quatre filles l’ont toutes quitté pour se marier. Elles faisaient les plus beaux tapis de cette région montagneuse et froide. Alors, avant de quitter leur père pour rejoindre leurs époux, elles ont fabriqué ce tapis sur lequel ils sont assis. La première a tondu le mouton et filé sa laine, la seconde a dessiné les motifs et choisi les couleurs, la troisième l’a tissé et la quatrième était assise dessus quand elle a rencontré son futur mari. Le vieux monsieur est un peu triste de s’en séparer mais aujourd’hui, il accepte de le laisser à un tel connaisseur. Il offre un thé à la menthe très sucré à son invité. Quand la théière est vide, les deux hommes ont trouvé un accord sur le prix en rapport avec la valeur sentimentale de l’objet. Le visiteur reprend la route, son achat roulé sur l’épaule. Le commerçant sort alors un autre tapis de sa réserve et fume sa pipe à eau… en attendant le prochain client. »

 

Marchand de tapis

 

Depuis la nuit des temps, une marque c’est avant tout un bon produit, une bonne histoire, un bon prix et un bon emplacement. Les fondamentaux du commerce, comme le prouve mon histoire avec Tod’s. »

 

 

 

 

Posted on: jeudi 18 juin 2015   Comments 0

Laisser un commentaire