enfr
Follow me on TwitterFollow me on Facebook

Internet/ média vertueux et transparent comme preuve d’intégrité

Barack Obama a intégré dans sa communication les media digitaux et média interactifs 2.0 : Twitter [76.000 suiveurs], Facebook [avec plus de 6 200 000 supporters, il a le groupe le plus important de Facebook), et surtout ses sites web de campagne puis de gouvernance. Il utilise de nouveaux formats et outils pour convaincre la planète entière. Ses messages vidéo destinés au net ont une durée moyenne de 1 minute 30. Il n’hésite pas à signer, à livre ouvert, des documents officiels sous l’œil des webcams. Son Blackberry symbole de son appartenance à la planète web a été,  tout aussi symboliquement, revisité par ses services de sécurité afin qu’il garde le contact avec le peuple qui a financé sa campagne puis élu. Sa campagne de communication illustre la crise que traverse la presse papier.

 

En réalité, au vu du nombre relativement peu élevé de « ses « supporters sur le web», pour un pays de près de 300 millions d’habitants, Obama a  surtout énormément communiqué sur les nouveaux média, et ses instruments … dans la presse magazine.

Le modèle économique de la presse magazine était déjà durablement cassé. Les média digitaux et la crise ont accéléré ses problèmes. L’avenir de la presse est à la version « net » des magazines et aux médias digitaux combinant éléments gratuits et éléments payants. Finie l’époque où un journaliste TV ou magazine pouvait imposer, de façon unilatérale, son point de vue. Les teenagers ont déserté la grande messe TV du 20 heures et le salon familial pour capter le reste du monde depuis leurs chambres, déplaçant avec eux les investissements publicitaires. Les moteurs de recherche [Google, Yahoo…] sont parvenus à capter 50% des recettes publicitaires en ligne. Les bloggeuses, et bloggeurs, ont inventé une nouvelle écriture qui laisse la place aux commentaires, et  donc au point de vue de leurs lecteurs. Après avoir été récupérés par les marque de mode, et tous les autres secteurs d’activités, qui vont vite comprendre l’intérêt que représente ces média interactifs, les blogs seront bientôt intégrés par les groupes de presse et, bien sur, encadrés par les législateurs.

En 2009 nous avons basculé de la presse magazine à la presse web. La presse magazine était la voix du peuple, le web « est » le peuple. C’est à travers le web que les marques vont maintenant s’adresser à lui directement, de façon rédactionnelle, vidéo et publicitaire.

 
mai 2009

 

Posted on: mardi 19 juillet 2011   Comments 0

Laisser un commentaire